Comment fonctionne le crédit d’impôt lié aux services à la personne ?

Comment bénéficier de cette réduction d’impôt ?

Le crédit d’impôt services à la personne c’est l’assurance d’un 2 en 1 gagnant. En plus de bénéficier de services qui sont une vraie aide pour votre quotidien, vous pouvez déduire une partie de ce que cela vous coûte. Voici tout pour mieux comprendre ce dispositif et savoir comment l’utiliser.

Crédit d’impôt services à la personne : comment ça fonctionne ?

Les dépenses engagées, charges et salaires, lors de l’emploi d’un particulier à domicile peuvent être déductibles grâce au dispositif du crédit d’impôt services à la personne. Tous les contribuables, imposables ou non, peuvent en faire la demande, que le service soit occasionnel ou récurrent. Locataires, propriétaires, résidences principales ou secondaires, il n’y a pas d’exception à la règle.

Comment est-il calculé ?

Le calcul du crédit impôt aide à domicile est simple puisqu’il suffit de totaliser les dépenses annuelles inhérentes à ce type de services. 50 % de ce montant sera alors rétribué au contribuable ou au foyer fiscal sous forme de crédit d’impôt, et dans la limite d’un plafond qui varie entre 12 000 et 20 000 €.

Si d’autres aides ont été versées au titre de ces mêmes dépenses, elles doivent être déduites avant de faire votre déclaration pour indiquer combien cela vous a coûté. Dans le cas où la réduction d’impôt serait supérieure à celui qui est dû sur le revenu, l’Administration Fiscale  rembourse le surplus ou la totalité si le contribuable n’est pas imposable.

Encadré : Et le prélèvement à la source ?
Dès janvier 2019, les impôts sur le revenu sont directement prélevés sur les ressources des contribuables. Pour les crédits d’impôt, rien ne change à l’exception près qu’un acompte de 60 % sera versé dès le mois de janvier, et le solde en juillet de la même année.

Les services ouvrant droit à une réduction impôts CESU

Concernant les enfants : garde, soutien scolaire… ;
Concernant la maison : la collecte et livraison de linge repassé, l’entretien du logement et les travaux ménagers, les petits travaux de bricolage ou de jardinage… ;
Concernant les personnes âgées ou à mobilité réduite : la préparation de repas à domicile, le coaching sportif, l’assistance, l’aide à la mobilité pour ceux ayant des difficultés de déplacement… ;
Autres : les prestations d’assistance informatique et internet…

Pour une liste complète des activités qui sont concernées par cette réduction d’impôt, vous pouvez vous renseigner directement sur le site Legifrance

Comment demander le crédit d’impôt ?

Au contribuable de calculer le montant dépensé lors de l’année pour ce type de services à la personne. Comme indiqué précédemment, il faudra déduire toutes les autres aides relatives à ces services. Il peut s’agir d’aides données par votre employeur, de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)…

Ensuite, le montant des dépenses devra être reporté sur un formulaire complémentaire à la déclaration de revenus : le n° 2042 RICI.

C’est au moment de la réception du nouvel avis d’imposition que le montant de la déduction fiscale allouée est connu. La réduction impôt services à la personne est calculée par l’Administration Fiscale lorsqu’elle reçoit les déclarations de revenus.

Profiter des services à domicile et du crédit d’impôt services à la personne est une réelle aubaine pour se faciliter le quotidien tout en obtenant une réduction fiscale. Pourquoi ne pas en bénéficier dès à présent ?

Les 3 points-clés à retenir sur le crédit d’impôt services :
Tous les contribuables peuvent en bénéficier 
Le montant du crédit d’impôt services à la personne est égal à 50 % des dépenses engagées 
C’est l’Administration Fiscale qui le calcule une fois que vous l’avez renseigné lors de votre déclaration de revenus.

Partager sur

Franchise Contact