Garde d’enfant : comment choisir un mode adapté ?

Trouver le meilleur mode de garde pour votre enfant

Assistante maternelle, crèche d’entreprise, familiale, nounou à domicile, pas facile de s’y retrouver parmi les multiples modes de garde. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un petit tour d’horizon des différentes possibilités pour faire garder votre enfant.

L’assistante maternelle agréée

L’assistance maternelle accueille jusqu’à quatre enfants chez elle. Pour ce faire, cette professionnelle doit être titulaire d’un agrément délivré par le Président du conseil départemental.

Même si les avantages de ce mode de garde sont multiples (proximité avec le domicile des parents, horaires plus souples, possibilité de garder l’enfant lorsqu’il est malade, accueil plus personnalisé et confortable pour lui), sachez qu’en tant qu’employeur, vous devrez vous occupez seul des démarches administratives. Par ailleurs, il n’est pas rare que parents et assistante maternelle se heurtent à des désaccords sur la façon de travailler, de concevoir l’éducation, etc.

La garde d’enfant à domicile

Il vous est également possible de faire garder votre enfant à votre domicile. Ce mode de garde idéal permet à votre bambin de conserver ses repères et, à vous, d’être rassuré. Si vous connaissez une famille séduite par ce mode de garde, vous pouvez employer conjointement une nounou, qui se déplacera dans les différents logements de manière alternée.

Par ailleurs, si vous êtes domicilié en France, vous pouvez obtenir une réduction d’impôt égale à 50 % des dépenses que vous avez engagées pour la garde de vos enfants (charges sociales, frais de transport de votre employé) dans la limite des plafonds fixés légalement.
Pour profiter du dispositif, la garde d’enfant doit être effectuée dans votre résidence principale ou secondaire, ou encore chez un ascendant remplissant les conditions d’obtention de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) (1).

(1) Source : impots.gouv.fr.

Encadré : Puis-je cumuler mon crédit d’impôt avec d’autres réductions d’impôts ?
Oui. La loi vous autorise à cumuler deux crédits d’impôt (si vous conjuguez mode de garde à domicile et chez une assistante maternelle par exemple, ou si vous bénéficiez d’une réduction d’impôt dans le cadre de dons à des associations, etc.).

Les crèches

Il n’existe pas un, mais plusieurs types de crèches : municipales, privées, d’entreprise, familiales, etc. Ces établissements accueillent les enfants de 2 mois et demi à 4 ans. Elles sont gérées par du personnel diplômé et compétent, ce qui vous donne l’assurance que votre enfant sera entre de bonnes mains et ne s’ennuiera pas durant la journée. De plus, ce mode de garde initiera votre enfant à la vie en collectivité, ce qui facilitera grandement sa rentrée en maternelle.

Néanmoins, les crèches présentent aussi quelques inconvénients : le grand nombre d’enfants en fait un mode de garde dépersonnalisé et bruyant, pas génial pour les petits bouts qui ont besoin de calme. Les horaires d’accueil sont fixes : si votre patron est du genre à organiser des réunions surprises à 18 h ou que vous avez un emploi du temps atypique, la crèche n’est pas adaptée à votre rythme de vie. Enfin, les enfants gardés ainsi sont plus souvent malades.

La jeune fille au pair

D’origine étrangère, le jeune homme ou la fille au pair vit chez vous (le temps d’une année scolaire généralement, voire plus si affinités) et garde vos enfants (max 30h/semaine) en échange du gîte et du couvert, et d’une faible rémunération. Souvent considérée comme un membre de la maison à part entière, la jeune fille au pair est très prisée des familles : les enfants sont gardés par une personne de confiance tout en apprenant une nouvelle langue (très fréquemment l’anglais). De quoi faire d’une pierre deux coups.

Si ce mode de garde semble parfait sur le papier, il n’est pas si simple en réalité d’accueillir une personne que l’on ne connaît pas sous son toit. À vous d’être vigilant dans votre recherche de la jeune fille au pair idéale.

Les modes de garde sont nombreux et variés, chacun présentant des avantages et des inconvénients qu’il convient d’évaluer. L’essentiel est de trouver celui qui correspond le mieux à votre situation personnelle et à l’équilibre de votre enfant.

Les trois points-clés à retenir sur la garde d’enfant :
Il existe de multiples modes de garde : à domicile, en collectivité, chez une professionnelle agréée.
La garde de vos enfants à domicile vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses que vous avez engagées pour cela, dans la limite des plafonds fixés légalement.
Pour trouver le meilleur mode de garde pour votre enfant, la première chose à considérer est ce qui sera le mieux pour le bien-être de ce dernier.

Partager sur

Franchise Contact