Loogpla

Dépoussiérer les plantes vertes

Que vous soyez simple amateur avec une petite plante verte dans votre salon ou plus passionné avec une véritable jungle dans votre intérieur, la question de la poussière sur les feuilles est la même : Comment éviter à vos plantes d’étouffer ?

Comme toutes les surfaces dans un domicile, les feuilles sont un support sur lequel la poussière se dépose. Mais si les dépôts sur un meuble n’ont pas d’autres conséquences que celles de l’hygiène et de l’esthétique, sur votre plante, les dégâts sont malheureusement plus ennuyeux… En effet, la poussière qui s’accumule sur les feuilles nuit à une bonne photosynthèse. Elles font alors grise mine et peuvent même dépérir.

Quelques astuces

Pour faire retrouver à vos végétaux leur bel aspect d’origine, procéder à un dépoussiérage régulier peut suffire la plupart du temps. Mais s’il est vrai que prévenir vaut mieux que guérir, il est néanmoins nécessaire de connaître quelques techniques pour réaliser cette opération.

Dépoussiérer une plante peut se faire à l’aide d’un chiffon légèrement humidifié avec une eau non calcaire (ou de pluie) que l’on passera sur le dessus et le dessous de chaque feuille. Faire de cette tâche un rituel peut même être l’occasion de se détendre, de lâcher prise tout en prenant soin de son paradis vert.

Mais si cette action est relativement aisée avec une plante à grandes feuilles, type Sansevieria, cela peut s’avérer plus difficile avec des feuillages duveteux ou de petite taille. Avec un cactus, par exemple, il sera préférable d’utiliser un petit pinceau doux que l’on passera délicatement entre les aiguilles et les plis de la plante.

Pour toutes les plantes à petites feuilles, comme les fougères ou même les bonzaïs, un nettoyage à l’eau sera beaucoup moins fastidieux que le dépoussiérage. Et pour cela, rien de plus simple ! Sortez vos plantes à la première pluie et le tour est joué. Il faudra cependant éviter les temps orageux ou les températures en dessous de 18°C qui pourraient endommager les feuilles, au même titre qu’une exposition au plein soleil.

Si vous avez plus de plantes que de rebords de fenêtre ou que l’hiver est là, vous pouvez réaliser l’opération dans votre baignoire ou votre douche, en veillant à régler le débit d’eau pour qu’il reste doux. Il faudra également veiller à ôter les cache-pots pour éviter que l’eau ne stagne dans le fond et contribue au pourrissement des racines.

Votre eau du robinet est dure ? N’hésitez pas à la laisser reposer dans un récipient dans lequel vous ajouterez quelques gouttes de vinaigre blanc qui a la propriété de neutraliser le calcaire.

Les aînés ont parfois l’habitude de nettoyer les plantes avec de la bière : celle-ci a la particularité de faire briller les feuilles. Mais son usage ne doit pas être régulier car le sucre contenu dans l’alcool peut créer une couche isolante néfaste pour la plante.

Si la poussière s’est installée sur votre plante et qu’un rinçage à l’eau ne semble pas lui avoir apporté le rafraîchissement nécessaire, une dernière opération de sauvetage est possible avant de mettre votre plante au composteur ! Vous pouvez éliminer les parties abîmées, en commençant par la pointe des tiges jusqu'à la branche mère. À la moindre verdure, vous pouvez stopper la coupe : votre plante n’est pas morte et elle repartira si vous lui offrez un bon rempotage et un peu d’amour…