aute Femme étreignant Sa Fille Souriante Sur Fond Blanc

Nos aînés méritent mieux : les alternatives aux maisons de retraite

Vieillir et choisir !

Depuis quelques années, les maisons de retraite ne font plus l’unanimité chez les seniors. Et pour cause ! Avec un coût moyen de 2 200 € par mois, il est bien souvent difficile pour nos aînés d’assumer ce montant avec les seuls revenus d’une pension de retraite. Au-delà du fait que cette solution s’apparente à un luxe, ces structures n’ont actuellement pas bonne presse en raison du manque de moyens et de personnel. Il n’est pas rare d’entendre que de nombreux salariés se retrouvent submergés de travail et peinent à s’occuper convenablement des personnes à charge. Ces différentes problématiques poussent alors les seniors à se tourner vers d’autres alternatives, moins coûteuses mais aussi plus adaptées à leurs besoins, qui leur permettent de garder le plus longtemps possible leur indépendance.

Un parent ou grand-parent vous a fait part de son envie de ne pas aller en maison de retraite ? Découvrez les multiples solutions alternatives existantes…

Continuer à vivre chez soi avec l’aide à domicile

85% (étude IFOP) des seniors français souhaitent rester vivre à domicile pour conserver leurs habitudes, leurs repères et leurs souvenirs. Lorsque la dépendance est légère, il est souvent nécessaire de faire appel à un service à la personne spécialisé afin de mettre en place un accompagnement dans l’accomplissement des tâches quotidiennes devenues difficiles (habillage, préparation des repas, ménage, toilette…). Au-delà des aides apportées dans la réalisation des gestes quotidiens, la présence de personnel à domicile permet de réduire la sensation de solitude. Le coût d’une aide à domicile varie en fonction de l'état de dépendance de la personne et du type de services à mettre en place. Il sera par exemple plus élevé si la dépendance est plus importante et que cela nécessite l’assistance quotidienne d’un personnel médical.

La colocation solidaire ou l’habitat partagé, des concepts en vogue

1) L’habitat partagé pour seniors

La colocation n’est plus exclusivement réservée aux étudiants ! Pour les seniors sociables et vivant avec une petite retraite, cet établissement d’un nouveau genre est une excellente alternative à la maison de retraite ou autres institutions médicalisées. L’habitat partagé prend la forme d'appartements ou de maisons mitoyennes de plain-pied et comprend des parties communes (terrasse, jardin, pièce de vie, bibliothèque…). Vivre ensemble sous le même toit, tout en gardant son indépendance, permet aux résidents de s’entraider moralement et physiquement. C’est un excellent moyen de vaincre la solitude et l’isolement en étant dans un environnement chaleureux et confortable.

 2) La colocation intergénérationnelle

C’est une solution idéale et de plus en plus courante qui permet aux personnes âgées, sans perte d’autonomie et souhaitant rester à leur domicile, d’être accompagnées par un étudiant qui cherche à se loger à moindres frais. La cohabitation intergénérationnelle est une belle aventure humaine qui fonctionne à double sens. Grâce à un partenariat de confiance, le senior bénéficie d’une compagnie bienveillante et d’un coup de pouce dans la réalisation de certaines tâches quotidiennes comme le bricolage, le jardinage, les courses, etc. En contrepartie de l’aide apportée, le jeune bénéficie d’une chambre et paye un loyer modeste.

Résidences seniors et résidences autonomie, des services sur mesure

Souvent construites au cœur des villes à proximité des commerces, des transports et services, ces deux types d’établissements, non médicalisés, sont conçus pour accueillir des personnes âgées encore autonomes qui souhaitent vivre de façon indépendante, tout en bénéficiant de services « à la carte ». Les seniors peuvent profiter d’un logement individuel confortable, adapté au vieillissement et ont accès à des espaces dédiés à la vie collective, ce qui permet de combattre l'isolement et la solitude.

Cependant, il existe des différences majeures dans le statut et le fonctionnement de ces deux établissements. La résidence seniors est une structure privée et cible les personnes âgées plus aisées. Les charges et le loyer sont particulièrement élevés ( pouvant aller de 900 € pour un studio à plus de 1 500 € pour un 3 pièces) et les prestations proposées de plus haute gamme (piscine, salle de sport, balnéothérapie…). Les résidences autonomie sont, quant à elles, gérées par des structures publiques ou associatives et s’adressent plutôt aux seniors ayant de faibles ressources. Elles leur proposent ainsi des loyers plus abordables, allant en moyenne de 600 € pour un studio à 750 € pour un 2 pièces. Par ailleurs, les appartements des résidences autonomie sont uniquement proposés en location et sont souvent des logements plus petits que les résidences seniors qui offrent la possibilité d’acquérir un logement plus spacieux.

Le béguinage, un habitat pour bien vieillir ensemble

Le béguinage moderne s’inspire du modèle des communautés religieuses "les béguines". Ce type d’habitat collectif, reposant sur une philosophie de vie basée sur l'entraide et la solidarité, convient aux personnes âgées encore autonomes car il ne comporte pas de services médicalisés. Contrairement aux résidences autonomie et seniors, qui possèdent de nombreux logements, cette alternative regroupe entre 10 à 15 pavillons plain-pied adaptés aux différents besoins. Ces logements sont disposés autour d’une cour centrale sécurisée et d’espaces communs, ce qui favorise les relations humaines et le mieux vivre ensemble. Cette alternative permet ainsi de rompre l’isolement des seniors et de vivre indépendamment le plus longtemps possible dans un environnement sécurisant et convivial. De plus, cet habitat collectif est plus abordable financièrement (entre 450€ et 750€) et convient ainsi parfaitement aux personnes âgées qui touchent une petite retraite.

La famille d'accueil, un environnement chaleureux

Temporairement, à temps partiel, à temps complet ou de manière séquentielle, il s’agit là encore d’une alternative idéale, de plus en plus recherchée par les personnes âgées et leurs proches. Avec près de 15 000 familles d’accueil en France et un coût de 30 à 50 % moins élevé que le placement en maison de retraite, cette solution permet de rompre la solitude des seniors en intégrant le quotidien chaleureux d’un accueillant familial. La famille d’accueil propose un hébergement sans danger et optimisé pour l’autonomie mais offre aussi un accompagnement personnalisé dans les gestes simples de la vie de tous les jours comme les sorties à l’extérieur, les activités et d’autres encore.

Faire le choix de rester en famille

La perte d’autonomie d’un proche âgé est une problématique à laquelle n’importe quelle famille risque d’être confrontée un jour. Faire face à cette situation peut s’avérer complexe et douloureux mais aussi bien souvent trop onéreux. Il est alors possible d’accueillir un parent ou grand-parent chez soi, à la maison ou dans une annexe dans le jardin, afin d’éviter l’isolement et le placement en maison de retraite. Le senior conserve ainsi son intimité et la proximité avec sa famille.


Les alternatives à la maison de retraite sont multiples en France. Si la personne âgée est encore suffisamment autonome, elle peut opter pour un environnement sécurisé et chaleureux. Ces diverses solutions permettent d’apaiser les familles, qui préfèrent voir leur proche âgé s’épanouir plutôt que de subir un placement en maison de retraite et les difficultés sociales et médicales qui s’y rapportent.