Anna Shvets

Quel assouplissant naturel pour le linge ?

Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’intéressent de plus près aux produits qu’ils utilisent dans leur quotidien, que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques. À l’arrivée d’un bébé, par exemple, beaucoup souhaitent éliminer les produits dont la composition chimique pourrait être agressive ou non respectueuse de la peau fragile du nourrisson. La question des allergies revient également souvent au cœur des discussions. D’autres encore évoquent le volume de déchets généré par les produits ménagers ou la pollution de l’eau.

Il est toujours possible de se passer d’un adoucissant lorsque l’on fait ses lessives mais le linge est alors rêche, peu agréable au toucher et pour certaines pièces, plus difficile à repasser car les fibres textiles sont cassées.

Faire son assouplissant maison est une piste intéressante et adaptée à la fois aux bébés et aux grands ! Il existe des alternatives naturelles et faciles à réaliser avec peu d'ingrédients. Centre Services vous partage trois recettes simples.

Vinaigre blanc et bircabonate de soude

Les chouchous de nos intervenants sont une fois de plus une solution intéressante pour remplacer votre adoucissant industriel !

Le vinaigre seul, ou même dilué dans un peu d’eau, est à éviter. Il est certes efficace pour éliminer les restes de savon et contre le calcaire mais trop agressif pour le linge et les joints de votre machine ! En revanche, mélangé avec du bicarbonate de soude, il produit une solution qui corrigera le pH de votre eau de rinçage. Elle deviendra beaucoup plus douce et évitera les accumulations de calcaire.

Pour préparer une bouteille d’un litre de ce mélange, munissez-vous d’une bassine ou d’un récipient assez profond. Vous veillerez alors à verser dans cet ordre  800 ml de vinaigre blanc, 200 ml d’eau chaude puis 100 g de bicarbonate de soude. Il faudra bien mélanger et attendre quelques minutes que la réaction chimique soit bien terminée, en faisant preuve de prudence car celle-ci est effervescente.

Avant chaque utilisation, l’adoucissant devra être secoué. Vous pourrez alors verser l’équivalent d’un demi verre à moutarde dans le bac à assouplissant de votre lave-linge.

Les balles de lavage : un assouplisseur très pratique

C’est de loin la solution la plus simple à mettre en œuvre ! Même si l’on trouve dans le commerce des balles dédiées à cette fonction, rien ne vous empêche de vous munir de quelques balles de tennis.

Plus besoin de préparer ou verser de produits supplémentaires dans votre lessive, pas d’argent supplémentaire en vinaigre ou en bicarbonate de soude, il vous suffit de jeter trois ou quatre balles dans votre sèche-linge. En rebondissant et en frottant le tissu lorsqu’il sèche, elles vont ramollir les fibres et réduire le temps de séchage.

Vous pouvez éventuellement les arroser de quelques gouttes d’huiles essentielles pour donner à votre linge un agréable parfum. Lavande, romarin et pin sylvestre sont des valeurs sûres et utilisables avec les vêtements de bébé.

Vous pouvez également rajouter une boule de papier aluminium pour réduire l’électricité statique, particulièrement importante avec les vêtements synthétiques.

Les lingettes assouplissantes

Une alternative intéressante peut être de fabriquer des lingettes à mettre dans le sèche-linge. Un peu plus longues à fabriquer qu’un mélange vinaigre et bicarbonate, elles ont néanmoins le mérite de durer dans le temps et d’apporter un parfum agréable au linge.

Il vous faudra pour cela quelques chiffons 100 % coton. Vous pouvez récupérer un vieux drap, un t-shirt ou, si vous aimez la couture, confectionner vos propres lingettes en veillant à ourler les bords pour qu’elles ne s’effilochent pas. Quatre rectangles de 12 x 20 cm vous permettront d’en avoir un nombre suffisant à disposition.

Dans un grand récipient vous mélangez quatre cuillères à soupe de vinaigre blanc, quatre d’eau chaude, une petite cuillère de glycérine végétale et vingt gouttes de l’huile essentielle de votre choix. Lorsque le mélange est bien homogène, vous mettez les lingettes à tremper. Vous pouvez les y laisser pendant plusieurs heures pour être sûr que la préparation imprègne bien le coton puis les faire sécher à l’air libre. Il ne vous restera plus alors qu’à en mettre une dans le tambour de votre machine à chaque séchage. L’opération sera à renouveler après une vingtaine d’utilisation.

Il est à noter que le linge propre ne sent rien du tout ! L’utilisation d’un assouplissant parfumé est donc avant tout une histoire de choix personnel et d’habitude.